Pseudo : - Mot de passe : Inscription

Actualité

Accueil
Updates
Concerts
Forum


Photos

Andrea
Sharon
Caroline
Jim
Groupe


Groupe

Biographies
Albums
DVD


Articles

Divers
Presse
Live
Rencontres


Site

Statistiques
Membres
L'équipe
Liens

Faites un don !

Rechercher

Newsletter

Spancill Hill

Auteur : The Corrs/Arrangement traditionnel
Albums : Home

Paroles

Traduction

Last night as I lay dreaming of pleasant days gone by
My mind being bent on rambling to Ireland I did fly
I stepped on board a vision and followed with the wind
Till next I came to anchor at the cross near Spancill Hill

T'was on the 23rd June the day before the fair
When lreland's sons and daughters and friends assembled there
The young ,the old, the brave, the bold came their duty to fill
At the parish church at Cluney just a mile from Spancill Hill

I went to see my neighbors to hear what they might say
The old ones were all dead and gone the young one's turning grey
I met the tailor Quigley, he's bold as ever still
Sure he used to mend my britches when I lived at Spancill Hill

I paid a flying visit to my first and only love
She's fair as any lily and gentle as a dove
She threw her arms around me saying "Johnny I love you still”
She was Meg the farmers daughter and the pride of Spancill Hill
She was Meg the farmers daughter and the pride of Spancill Hill

La nuit dernière comme j’étais allongé rêvant de plaisants jours passés,
Mon esprit décidé à vagabonder, pour l’Irlande je m’envolai
J’embarquai sur une vision et je suivis le vent
Jusqu’à jeter l’ancre à la croix près de Spancill Hill.

C’était le 23 juin le jour précédent la fête
Quand les fils et les filles et les amis d’Irlande s’y rassemblaient
Les jeunes, les vieux, les braves, les hardis vint accomplir leur devoir
A l’église de la paroisse de Cluney, à juste un mile de Spancil Hill

J’allai voir mes voisins pour entendre ce qu’ils diraient
Les vieux étaient tous morts et partis, les jeunes grisonnaient
Je rencontrai le tailleur Quigley, il est hardi comme jamais
Pour sûr il raccommodait mes pantalons quand je vivais à Spancil Hill

Je payai une visite hâtive à mon premier et seul amour
Elle est aussi belle qu’un lys et douce comme une colombe
Elle mit ses bras autour de moi et dit : ‘Johnny je t’aime toujours’
Elle était Meg la fille du fermier et la fierté de Spancill Hill
Elle était Meg la fille du fermier et la fierté de Spancill Hill

Il y a actuellement 18 connectés.

 

Référence Corrs (2002 - 2011) - Site non offici el - Reproduction interdite - Tous droits réservés