Pseudo : - Mot de passe : Inscription

Actualité

Accueil
Updates
Concerts
Forum


Photos

Andrea
Sharon
Caroline
Jim
Groupe


Groupe

Biographies
Albums
DVD


Articles

Divers
Presse
Live
Rencontres


Site

Statistiques
Membres
L'équipe
Liens

Faites un don !

Rechercher

Newsletter


Forums


Sujets


Nouveau


Rechercher


Aide


Membres


Nouvel album: Jupiter Calling

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

mo1717

Posté le 18/11/2017 à 14:41

Membre



Bruxelles


@Gäelle, je pense que je suis d'accord avec au moins 95% de ta review, ça me fait plaisir de voir que quelqu'un a la même impression que moi! Les 5% de différence c'est que moi j'aime beaucoup Chasing Shadows qui se différencie du reste, et j'aime un peu moins Butter Flutter (mais j'aime bien quand même).

Personnellement moi ce que j'attends des Corrs c'est:

- disque acoustique et pas commercial (pour le coup c'est réussi!!!)

- paroles un peu plus profondes (je ne sais pas si on finira par y arriver, mais l'espoir fait vivre)

- du bon son irlandais (c'est là, et c'est là partout, mais bizarrement le fait qu'il n'y ait pas d'instrumentale, ça me donne l'impression qu'on a relégué ça au second plan. Même si sur certaines chansons, ça sort bien).

- qu'ils fassent sur qui leur ressemble et pas un CD pour essayer de ressembler aux stars pop de 20 ans (c'était un peu mon impression sur WL pour une moitié de l'album, à l'opposé de l'autre moité).

 

Comme le dit si bien Andrea je ne suis pas petite, je suis juste verticalement compressée

GaëlleF

Posté le 18/11/2017 à 20:56

Administrateur



Modifié par GaëlleF


@estellem : mais vraiment je pense que le ou les critiques et toi-même tu te trompes dans l'interprétation du pré-refrain.

"How many lies long until we admit what we see" = encore combien de mensonges jusqu'à ce qu'on admette ce qui est sous nos yeux

Et voici les mensonges, les fausses raisons, les excuses, les alibis pour ne rien faire: "blame it on love" => on pourrait blâmer l'amour (de nos enfants?), le chagrin (de nos propres vies ou de ce qu'on voit), on pourrait blâmer une étoile qui est tombée trop tôt ou (alors là, dur à interpréter/traduire, justement parce que nos excuses sont absurdes), l'appel de Jupiter...
I can hear them cry = "je les entends pleurer (quand même)"

 

Nous sommes les terribles guerriers du pilou pilou qui descendont de la montagne vers la mer...
Qu se levo de Touloun se levo de la resoun
TheCorrsRockForum

estellem

Posté le 18/11/2017 à 21:44

Membre



Modifié par estellem


Merci pour la correction.

Ceci dit, je ne vois pas davantage le rapport (et le choix de Jupiter est totalement incongru)... en fait, je ne vois as qui prendait cela pur de faisses raiosons. es fausses raisons, on pourrait en cehercher des plus logiques, je ne sais pas. Enfin là, je ne vois pas. Et je vois encore moins ce qui dnne patière à une quadragénaire de dire "c'est la chanson la plus politique qu'on ait jamais écrite", alors que bon.

Au fait, sur No Go Baby, le piano martelé, c'est parce que c'est Andrea qui est créditée dessus, et qu'Andrea, à chaque fois qu'elle joue du piano (en tout cas en public ou devant caméra), ben ça fait ça.

Plus globalement, l'album me plaît bien, et je suis bien contente qu'ils ne se soient pas vendus aux pressions marketing (qu'en plus ils ne savent pas maîtriser correctement).

Ca manque un peu de finitions et c'est dommage, mais à tout prendr,e ça me dérange moins qu'un album surproduit où le groupe dit "mais siiiii, on a gardé le violon de Sharon : ce sont les trois notes qui ressemblent à du synthé, là !" et où Andrea fait la voix principale ET les choeurs dans le même temps. Après, dommage que niveau choeurs, on n'entende peu Croline (qui a, pour moi, la voix la plus agréable) et plus du tout Jim (qu'on n'a jamais entendu tant que ça, mais bon).

 

I'm walking through the clouds when you're looking at me...

GaëlleF

Posté le 18/11/2017 à 22:05

Administrateur



Modifié par GaëlleF


J'ai fait une correction qui n'est pas passée, bizarre...

"or Jupiter calling" => ou on pourrait le mettre sur le compte d'une force divine / l'appel du dieu de la guerre

Ca permet de se dédouaner à peu de frais => en gros, "c'est comme ça", "c'est pas de bol", "on a nos propres chagrins".
C'est plutôt le SOS, someone help qui vraiment

Jim on l'entend énormément sur FNF et TOC et après, c'est le drame... perso j'adorais le mélange avec une voix masculine, même subtil, ça apportait encore un peu plus de profondeur aux harmonies.

 

Nous sommes les terribles guerriers du pilou pilou qui descendont de la montagne vers la mer...
Qu se levo de Touloun se levo de la resoun
TheCorrsRockForum

estellem

Posté le 18/11/2017 à 23:37

Membre




Jupiter n'est pas le dieu de la guerre. Sinon, j'aurais vu un rapport.

 

I'm walking through the clouds when you're looking at me...

Talkie

Posté le 19/11/2017 à 00:06

Membre



Québec

Modifié par Talkie


Jim on l'entend sur SOS guys, dans les choeurs à la fin de la chanson!

Je ne me souviens pas avoir lu que les Corrs aient dit que c'était leur chanson la plus politique... j'ai vu des articles le "dire"...

Pour SOS, Andrea le dit, c'est sa vision, sa propre culpabilité par rapport à ce qui se passe... On voit ce qui se passe mais en gros on ne fait rien, on devient limite pas insensible mais neutre... On voit tous les images, on est plus ou moins concernés (ex: attentats un peu partout et puis surtout les pays toujours en guerre...) mais on est tellement "habitué" (malheureusement) qu'on ne fait peu ou plus attention car on reste à nos occuations...

Blame it on love ---> ses enfants, son mari, ses amis etc
Blame it on sorrow ---> les maux de tous les jours, ses problèmes persos
Blame it on the stars that fell too soon ---- > ses parents Jean & Gerry et je pense ptet les fausses couches qu'elle a eues...avec ptet aussi les "stars" qui sont décédées ses 2 dernières années et où on n'en a plus parlés que ce qui se passe en Syrie...
Jupiter Calling ----> je pense que c'est une continuité des "stars" dans le sens étoile..... Jupiter étant une planète mais aussi le côté religieux... Jupiter est le Dieu des Cieux et de la Terre... Andrea étant croyante...

 

 

rainyday

Posté le 19/11/2017 à 20:19

Membre



NICE


Bonjour à tous !

L'annonce de la sortie d'un nouvel album seulement 2 ans après White Light m'a enchanté. Mais à l'écoute des 2 premiers titres mon enthousiasme est retombé rapidement. La seule chose positive c'est que j'avais l'impression qu'on allait avoir un album plutôt proche de Home tout en étant des compositions originales.

Quand je repense au "conflit" concernant les arrangements de la chanson Stay/With Me Stay, je me dit que Les Corrs ont fait de ce dernier morceau de l'album White Light une passerelle pour ce nouvel album. D'ailleurs, c'est la première partie de White Light qui est plutôt commercial.

Bref, revenons à Jupiter Calling. L'ensemble est en effet un peu trop homogène mais finalement Home l'était tout autant. Le groupe a pris un risque quitte à ce faire plaisir pour présenter un album très différent de ce qui ont fait précédemment.. Et surtout il n'y a pas un seul titre réellement commercial ou en tout cas accrocheur pour en faire un single. ET c'ets un peu le reproche que je ferais à cette album. Il n'est pas assez rythmé.
Si Forgiven, Not Forgotten était assez rock, il n'était pas parfait. Talk on Corners rectifié le tire mais penche légèrement dans la pop. Depuis, Les Corrs n'ont jamais fait pour ma part un album aussi parfait.

Je pense pas qu'il y ai un réel style The Corrs. ils ont toujours plus ou moins jongler avec des tubes marketing et des titres plus intimistes/traditionnels.

Enfin, j'ai était surpris du nombre de titres sur cet album alors qu'on en avait réellement que 9 dans White Light... et aussi de l'absence d'instrumental ce qui me va très bien car je ne les écouter que très rarement. Je préfère que ce genre de passage soit intégrer aux titres chantés.

Voici mon classement approximatif

01 - Hit My Ground Running
02 - Butter Flutter
03 - Road to Eden
04 - Season of Our Love
05 - A Love Divine
06 - Live Before I Die
07 - Dear Life
08 - The Sun and the Moon
09 - Chasing Shadows
10 - Son of Solomon
11 - Bulletproof Love
12 - No Go Baby
13 - SOS







 

 

estellem

Posté le 01/12/2017 à 17:12

Membre



Modifié par estellem


@ Talkie : après recheche, on en trouve pas d'interview a avec un discours direct, mais plusieurs articles dans lequel il est écrit, en substance : "le groupe dit que"...

Pour les "Blame it...", tu as sans doute raison, car ça a le mérite d'être une explication cohérente (ce qui ne veut pas dire que le texte casse des briques, mais bon, ça se tient).

En ce qui concerne Jupiter, en revanche, ça ne tient pas du tout :
- la contonuuité des stars, ça n'a pas de sens : les étoiles seraient tombées trop tôt, donc la planète Jupiter aussi, donc elle (Jupiter) nous enjoindrait à écouter les cris des Syriens ? Ca relève du LSD. Les Corrs sont parois très plats dans les paroles, mais n'écrivent pas sous acide (eou alors, ça ne se voit pas).
- Andrea est certes croyante, mais catholique (en totu cas, chrétienne), donc le 1er commandement à suivre est "tu n'adorreras qu'un dieu", qui n'est pas Jupiter.
- et surtout, Jpiter est un dieu punisseur (quand les humains pètent plus haut que leur donement, principalement), pas un dieu qui s'apitoie. On peut parcourir la mythologie longtemps sans le trouver compatissant. Quand il arrange la situation, c'est toujours parce qu'il y trouve un intérêt pragmatique (par exemple : il en a ras-le-bol des chouineries des plaignants, alors il préfère encore se remuer un pu pour les aider et qu'après, on le laisse tranquille), ou on chatuille efficaceement (et sournoisement) son orgueil. Il est certes (entre autres, et après plusieurs autres attributions) le dieu des hôtes, mais dans le sens très strict de l'hospitalité dans une maison (si un voyageur de passage s'arrête chez toi, tu dois l'accueillir, il doit te faire un cadeau, tu dois lui en faire en retour), mais il n'en protège aucun : à la place, il punit les vilains pas gentils qui ont refusé l'hpspitalité, ou qui ont maltraité leurs hôtes. En outre, les réfigués meurent plincipalement en mer, domaine étranger à Jupiter. Je crois que dans l'odyssée, tu trouves un ou deux "jupiter qui fait éclater la tempête", mais précisément, il les fait éclater (pas sympa pour les voyageurs), mais ne les apaise pas. Jupiter qui appelle des humains à sauver des gens, c'est surréaliste.

A cela s'ajoute que dans le chant, ça ne suit pas : "Jupiter appelle, peux-tu entendre leurs pleurs/cris ?" (cry, c'est le cri ou le pleur, ou le mélange des deux), "SOS, à l'aide !" Sauf qu'Andrea CHUCHOTE presque son SOS. C'est incohérent au possible. Je sais que sa voix part en cacaouettes, mais bon, il y a des passages dans l'album où elle se réveille un peu. Là, le cri du SOS, c'est le moment de pousser un peu la voix, parce que quand tu appelles à l'aide des gens qui sont loin, ben, c'est plus logique de parler fort, quoi. (surtout que quand tu lis cry et SOS, c'est le sens de "cri" opur cry qui est la plus cohérent, alors que dans l'interprétation, c'est pas ça du tout).

 

I'm walking through the clouds when you're looking at me...

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

Vous devez être membre pour pouvoir répondre à ce Sujet.

Il y a actuellement 12 connectés.

 

Référence Corrs (2002 - 2011) - Site non offici el - Reproduction interdite - Tous droits réservés